Le démarrage
Chapitre I-7


Les actes d'état-civil


- Tout d'abord, une petite mise au point

L'état-civil moderne date de 1793. Les actes sont toujours tenu en double : l'original, pour les communes assez importantes, se trouve à la mairie et le double aux archives départementales sinon les deux jeux se trouve aux archives départementales.

Le cas de Paris
CATASTROPHE : la Commune vous connaissez ? Le 24 mai 1871 les insurgés mettent le feu à l'Hôtel de Ville, où se trouve l'un des deux exemplaires des actes d'état-civil, et au Palais de Justice, où se trouve ... le deuxième exemplaire des actes. Résultat : en une journée près de 8 millions d'actes d'état-civil partent en fumée !

Les mentions marginales
Depuis le début du XX ème siècle dés qu'un mariage, un divorce ou un décès est officialisé, une copie est envoyée à la mairie où se trouve l'acte de naissance de la personne concernée (ou des personnes concernées). Cette mairie indiquera en marge de l'acte de naissance : "mariée le ... à .... avec ...", ou bien "décédé le ... à ...". Cette mesure avait pour but, puisqu'il faut présenter son acte de naissance pour se marier, d'éviter la bigamie. Il n'est pas rare en cas de mariage, de divorce puis de remariage de trouver 3, 4 voir même 7 ou 8 mentions marginales : Une manne pour le généalogiste !


- L'acte de naissance

Quels renseignements peut-on y trouver ? Tout d'abord les prénoms du nouveau-né ainsi que la date, l'heure et le lieu de naissance. Attention, lisez bien l'acte, l'enfant a pu naître la veille mais après la fermeture de la mairie (17 heures c'est 17 heures, c'est çà l'administration) et le père ne l'a déclaré que le lendemain (il est obligé de se dépêcher, pour peu qu'un autre le déclare à sa place).
C'est toujours le père qui vient déclaré l'enfant en présence de deux témoins (rarement des membres de la famille et si c'est le cas, les liens de parenté sont indiqués). Il se peut, en cas de fille mère, que ce soit le grand-père qui vienne déclarer l'enfant (dommage pour vous, vous aurez du mal à continuer votre généalogie de ce côté là. Je plaisante, mais j'ai ce cas dans mon généalogie).
La mère n'est en général jamais présente (elle se repose de ses efforts) car vu le taux de mortalité en bas âge, la coutume était de se précipiter pour déclarer la naissance et pour baptiser l'enfant.
Vous pouvez donc trouver sur l'acte l'âge et le métier du père (très rarement sa date de naissance), quelques fois les mêmes renseignements concernant la mère et le lieu de résidence du couple.


- L'acte de mariage

Quels renseignements peut-on y trouver ? C'est l'acte le plus complet et le plus intéressant car, sauf s'il s'agît d'un remariage de personne déjà assez âgé, on peut y trouver une galerie de portrait assez riche. Jugez plutôt :

Cà en fait des renseignements non ?

Nota : Jusqu'au début du XX ème siècle l'acte de mariage était répertorié au nom du mari.


- L'acte de décès

Quels renseignements peut-on y trouver ? C'est le moins intéressant des 3. L'âge est toujours approximatif et les renseignements sont donnés au compte-goutte. Lorsqu'il s'agît du décès d'un enfant en bas âge, les noms prénoms et âges des parents sont donnés. Sinon, vous pourrez y trouver la date de naissance (parfois juste l'âge) et le lieu de naissance. S'il s'agît par contre du décès d'une personne assez âgé n'ayant plus de famille à proximité pour fournir les renseignements, les seules indications que vous pourrez trouver sont son âge (à 2 ou 3 ans près voir plus), si elle était veuf ou veuve et de qui. Et c'est tout (c'est maigre n'est-ce pas ?)


http://gperilhous.free.fr/MGenealogie/Cours/Index.html
copyright © Gilles PERILHOUS 2001-2005